loudtest

Tout, rien, n'importe quoi en essais ... (-18)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kery

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Kery   Mar 7 Aoû - 3:16

En sa compagnie, je ressens une certaine chaleur que je ne peux contrôler, la drogue ? Je ne pense pas qu’elle y soit pour grand-chose. Nous planons ensemble de plus en plus souvent avec Kerryanne. Nous nous sommes trouvés depuis quelques temps maintenant. La drogue et le sexe sont les choses que nous avons en commun en plus du lieu où nous travaillons. Il est presque minuit quand, je peux aller la rejoindre dans cette petite chambre que nous louons pour nous laisser aller à nos désirs les plus sombres. Je dois quitter le jardin pour cela, je sais qu’elle est déjà partie son message me le prouve. Nous ne prenons jamais de drogues dure dans l’enceinte du jardin, on se ferait virer sur le champ. Un joint est autorisé et encore … Nous risquons nos carrières respectives, je préfère ne pas prendre ce risque. J’ai besoin de ce job tout comme j’ai besoin de ma dose. Je retourne rapidement vers les vestiaires, je remarque que j’ai oublié mon briquet. J’entends des bruits derrière le bar, je n’en tiens pas compte c’est surement Nikita qui s’envoie en l’air avec sa copine aux soupires de plaisir que j’entends. Cela me fait sourire et un peu bander en même temps, bientôt cela sera mon irlandaise qui poussera ces mêmes soupirs mais sous mes coups de queue.

Définitivement dehors, je lève la tête et remarque que la lune est pleine et rouge. Une éclipse lunaire, je trouve cela joli mais je ne m’y attarde pas, je suis attendu et je dois encore acheter un petit bonus. Notre dealer n’a pas le droit d’approcher du jardin sous ordre pénal, il y a été arrêté et a menacé de mort un des hauts placés de la maison close. Qu’importe, il a ce qu’il fait le mieux planer et s’est ce que nous cherchons. Je lui prends ce dont j’ai envie, je paye en cash et je repars comme si de rien était. J’envoie un petit texto à ma comparse. Le message dit en gros que j’arrive avec un petit cadeau. Je visse mes écouteurs pour prendre les transports, ma voiture est encore au garage pour l’entretient. La chanson est monotone, je ne sais pas pourquoi elle passe dans mon mp3 alors que je suis du style bien plus électrique. J’aime pas le bus, il pue la transpiration et la pisse … Rien de tel avant un chouette moment avec une jolie fleur … voilà ce que je pense en riant jaune, je suis amer sur l’entretient de ces bus, je ne demande pas le palace roulant mais putain les odeurs en moins cela ne serait pas mal. Nous ne sommes pas des animaux tout de même. Oui cela fait caliméro mais bon dieu on paye pour ses transports. Il s’agit aussi du dernier bus pour le centre-ville, je dois m’y faire et si je ne suis pas content, j’ai qu’à prendre un taxi. Je soupire, il pourrait aller plus vite tout de même merde, nous sommes seuls sur la route. Je finis par descendre à l’arrêt qui se trouve à quelques rues du petit hôtel où m’attend déjà Kerry. Je m’y rends automatiquement, je ne regarde pas le nom des rues, à l’accueil on ne demande même pas qui je viens voir ou si je veux une chambre, ils savent déjà tout. La chambre est toujours la même. Je monte comme si j’étais chez moi Je toque à la porte que je connais et directement elle s’ouvre. « Enfin ensemble ! » Dis-je à la belle tatouée. Je n’attends pas d’entrer pour plonger sur ses lèvres avec les miennes. Me voilà à l’intérieur avec elle, je pose ma main droite sur son cul et attend une parole de sa part en refermant la porte. Le reste du temps sera à nous, nous allons baiser et planer sans honte car nous sommes nous dès à présent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loudtest.forumactif.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 155
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Kery   Mar 21 Aoû - 18:25

Bon nombre de personnes ont compris qu’il se passait un truc entre Kerryanne et moi. Comment ? je suppose que c’est à cause des regards que nous nous lançons parfois ou des soupirs que je pousse en la voyant avec un client même si de mon côté, je ne me gêne pas pour baiser avec d’autres femmes. Nous n’avons pas encore officialisé quoi que ce soit entre nous et je ne sais pas si cela arrivera un jour mais, si cela devait se faire cela ne serait certainement pas la déclaration la plus romantique du monde. Nous ne sommes pas comme ces gens qui croient en un amour éternel, pur et avec une fin heureuse. Nous prenons simplement ce que la vie nous offre et pour le moment, c’est sur un chemin commun qu’elle nous a placé. Il est certain que Kerryanne est une super nana, drôle, diablement sexy et qu’elle est mon double parfait mais bon

Un dernier coup de bassin, un dernier soupir et le client s’effondre enfin. Tu n’es pas du genre à te plaindre, ça fait un moment que tu fais ce boulot et que des centaines d’hommes te passent dessus chaque jour, mais aujourd’hui, c’est un jour particulier, tu n’as pas envie de prendre ton temps à les satisfaire complètement. Aujourd’hui, tout ce que tu espérais, c’est que ce dernier client soit rapidement vidé de ses forces et tu es relativement contente parce que malgré tout, il n’en a eu que pour quelques minutes, quelques minutes qu’il paye très cher, parce que tes services ont un prix et bientôt, si tout se passe bien, ils seront encore plus élevés. Il se lève et commence à se rhabiller en souriant, tu fais alors de même mais pas une seule mimique sur tes lèvres, cela fait bien longtemps que tu n’as plus esquisser un sourire pour qui que ce soit et le premier ne sera certainement pas pour un client. Il te remercie et s’en va, le paiement a déjà été effectué auparavant, tu prends ce qu’il reste de tes affaires et tu pars à la douche, elle est bien méritée même si tu n’as pas beaucoup transpiré, tu ne tiens pas à garder son odeur sur toi, surtout pour le rendez-vous qui suit. S’il y a bien un homme à qui tu ne feras jamais payer tes prestations, c’est Thorn. Lui, il sait comment s’y prendre avec toi, un peu de drogue, des blagues de merde et surtout, ses mains sur ton corps. Il provoque des sensations en toi que tu n’avais pas connu depuis longtemps, mais c’est sûrement parce que vous êtes complètement déchirés à chaque fois, perdus ailleurs, dans un monde qui n’appartient qu’à vous et que personne ne peut briser.

Une fois ta douche terminée, tu t’habilles et tu quitte le Jardin en croisant quelques autres fleurs au passage. Il fait déjà nuit, mais tu sais qu’il n’a pas encore fini son service, c’est encore toi qui va arriver la première. La lune scintille de mille feux rougeoyants et tu t’attardes un instant sur la beauté de cet évènement lunaire, ton âme romantique te faisant pousser un petit soupir d’admiration. Comme tu aimerais pouvoir en profiter, mais la route ne se fera pas toute seule jusqu’à l’hôtel et tu n’as pas envie d’attendre une heure que le prochain bus arrive. Tu marches tranquillement jusqu’à l’arrêt de bus avant de t’appuyer contre un poteau électrique, il n’y a que quelques minutes avant que le bus n’arrive, mais ces quelques minutes suffisent à un inconnu pour s’arrêter près de toi et parler des tatouages qui ornent tes jambes. Tes tatouages… C’est toujours ce que les hommes voient en premier, et cela t’ennuie, leurs significations sont personnelles et ne regardent aucunement les inconnus. Sans lui répondre, tu visses tes écouteurs sur tes oreilles et il comprend parfaitement le message, avant de s’éloigner, au moins, ce n’était pas un violent. Le bus arrive enfin et tu te poses au fond, près d’une fenêtre pour ne pas avoir à supporter les effluves de toutes les personnes qui ont pu s’asseoir là avant toi. Heureusement, le trajet n’est pas trop long et tu vois enfin l’hôtel se dessiner devant tes yeux. Tu vas jusqu’à l’accueil et demande poliment tes clés, ils te connaissent bien à présent, en même temps, tu as un physique que l’on n’oublie pas facilement. Un homme te donne les clés de la chambre et te propose d’amener un plateau un peu plus tard, ce que tu acceptes, manger ne sera pas de refus après le sport que vous comptez faire. En attendant que ce l’heure arrive de tes retrouvailles avec le charmant serveur du Jardin, tu te glisses dans la chambre et en profite pour te refaire une petite beauté, tu sais déjà que tout sera parfait, mais ce n’est pas une raison pour ne pas prendre soin de toi. Tu enlèves tes chaussures et remet tes cheveux en place avant de lancer un peu de musique, du bon rock comme tu l’adores.

Thorn ne devrait plus trop tarder à présent, et il suffit que tu y penses pour que quelqu’un se mette à frapper à la porte. Tu n’attends pas une seconde de plus pour ouvrir cette dernière, tes lèvres se plissant légèrement face à l’apparition du beau brun avant de se retrouver collées aux siennes. Ce baiser, tu l’as attendu toute la journée, et tu en profites quelques secondes avant de répondre à ton tour. « Oui, enfin. » Puis, pour le taquiner un peu, tu ajoutes. « Mais tu aurais pu prendre une douche quand même. » Tu l’embrasses à nouveau, glissant une main sur sa nuque avant de t’écarter pour aller t’installer en tailleur sur le lit. Tu penches légèrement la tête sur le côté avant de prendre à nouveau la parole. « Alors, t’as réussi à en avoir ? Au fait, ta journée ? » Tu n’es pas très douée pour engager les conversations, tu aimes plutôt l’écouter, profiter de sa voix sensuelle même si les discussions ne sont pas vos forts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loudtest.forumactif.com
 
Kery
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» reaction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
loudtest :: Tout et rien :: Rp-
Sauter vers: