loudtest

Tout, rien, n'importe quoi en essais ... (-18)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Timea hallowwen

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Timea hallowwen    Sam 27 Oct - 17:48

Cette nuit tout nous sera permis, l’horreur et la luxure ne feront qu’un, une sorte de fusion à la dragon ball z, ce célèbre manga des années quatre-vingt-dix.  Nous avons reçu une invitation pour une soirée costumée et c’est tout naturellement que j’ai proposé à Timea de venir avec moi. J’ai une idée en tête, je sais qu’Halloween correspond presque à son anniversaire, à notre première fois également. Cela va bientôt faire six ans que nous couchons de manière assez fréquente ensemble et je me dis qu’il serait peut-être temps d’avouer la vérité et qui sait de la mettre devant le fait accompli également. La dernière fois que nous nous sommes vus, elle a eu des mots un peu étranges en me parlant d’une maison qu’elle aurait envie d’acquérir et sans doute rénover selon ses goûts. Habituellement, je sais lorsque l’on me ment ou que l’on me cache un truc mais cette fois, je suis partagé. Une partie de moi aimerait que oui, il y ait un truc que je n’ai pas compris mais l’autre ne se fait pas tellement d’illusion. Il y a eu aussi cette phrase qu’elle m’a sorti avant de commencer à me sucer. Celle-là même qu’elle m’avait la première fois qu’elle l’avait fait lors de sa fête d’anniversaire pour ses dix-neuf ans. Timea ma douce et si belle Timea, celle qui me redonne envie d’être unique pour une femme et pour elle en l’occurrence. Ce soir, je me sens prêt à tout lui dire, tout lui avouer. Apollonia a été claire dans son message, elle veut que tout le monde soit déguisé pour ceux qui travaillent au jardin. Je me sens compté dedans, je bosse plus pour eux que pour la police désormais. J’ai été acheter un costume en dernière minute et je n’ai trouvé qu’un truc de viking … bon cela correspond pas mal à mon type de peau, à ma couleur de cheveux et surtout à mes yeux bleus que j’ai hérité de ma mère comme elle aime s’en vanter. J’ai mis un peu de temps à me préparer, j’ai taillé ma barbe après une douche. Le pantalon est gris sale, comme le béton des dalles de la ville, le haut est bleu sarcelle. Les compléments comme la ceinture et les bottes sont en cuir noir.

Le plus compliqué a été de comprendre comment attacher cette foutue ceinture de cuir sans trou … les nœuds et moi nous ne sommes pas copains. Je me suis décidé de regarder une vidéo sur youtube pour comprendre et j’ai encore eu du mal, au pire, je demanderai à ma cavalière de m’aider si cela glisse. Une femme doit bien savoir faire cela. Je vais devoir aller chercher la belle sous peu et lui envoie un sms pour savoir si elle est prête. Arrivé au point de rendez-vous, je klaxonne et descend de la voiture pour lui ouvrir la portière. « Bonsoir la plus belle ! » La voix est déjà enjôleuse, j’ai passé mes mains autour de sa taille pour l’enlacer et l’embrasser, elle pourra se remaquiller après. « T’es sexy ! » Manque de pot pour nous, la lune n’est pas visible ce soir, c’est con, j’en aurait bien profité un peu pour passer pour un romantique … « Prête à t’amuser comme une petite folle ? » Un sourire en coin est synonyme d’une idée en tête avec moi. Après qu’elle se soit assisse, je referme la portière derrière elle et remonte en voiture avant de faire crisser les pneus, d’enclencher une vitesse à la manière d’une poursuite et laisser un peu de gomme. « Ces quelques heures sans toi m’ont été longues ! » Nous avons passé la nuit dernière ensemble mais après nous avons été occupé chacun de notre côté. Moi pour préparer son anniversaire en secret et elle pour d’autres choses. Nous allons arriver bientôt au jardin, je place mon clignotant et vient me garer à la place qui lui est réservée, déjà un signe sur ce qu’il l’attend. « Attends, je viens t’ouvrir ! » Je défais ma ceinture et me dépêche car je la sais bornée là-dessus. J’ouvre sa portière et tends la main pour l’aider à sortir. Une fois en dehors de la voiture, j’émets un léger sifflement en la regardant après avoir vivement regardé la décoration du jardin. « Elle ne fait pas les choses à moitié la patronne … » Je regarde mon ex-belle sœur et enlace nos doigts ensemble. Je me dis que c’est encore trop tôt pour tout lui dire mais que je ne résisterai pas longtemps encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loudtest.forumactif.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Re: Timea hallowwen    Jeu 8 Nov - 19:55

J’ai vu dans son regard que la proposition ne la réjouissait pas des masses lorsque, je l’ai invitée à venir avec moi au jardin pour fêter Halloween ensemble. Sa réponse a été rapide avec un oui pour être ma cavalière ce soir, chose qui ravivait encore plus mon envie de me déclarer aujourd’hui. Le comble du romantique aurait été de le faire le jour de son anniversaire qui est également celui de notre toute première fois ensemble, mais, je pense que cela aurait été déplacé. Ce jour-là sera son jour à elle et non le nôtre, on le fêtera certainement à notre manière à un moment donné mais pour ce qui est de mon projet, je souhaite le mettre en œuvre à une autre occasion spéciale. Elle est restée secrète sur son costume, j’ai dû la prendre par surprise aussi, cela a été soudain comme invitation. Personnellement, j’ai dû aller acheter un costume en dernière minute et heureusement pour ma pomme, ce n’est pas un truc dégueulace. Je serai son Balder et elle ma Valkyrie, tous deux prêts pour le Walhalla.  
 
Ma journée a été dédiée à préparer son anniversaire, je lui concocte un cadeau dont, elle se souviendra. Je cours un peu partout dans la ville pour se faire et surtout, je tente de pas croiser certaines personnes un peu trop bavardes à mon goût et qui pourraient gâcher ses surprises. Il y en aura plusieurs et elle les découvrira en temps ainsi qu’en heure. Je suis passé aussi au poste pour régler un détail et poser des jours de congés, ces derniers ont facilement été accepté, il faut dire que le commissaire m’a un peu sermonné là-dessus. J’allais les perdre et la période, s’y prête volontiers. Tout se fera naturellement, cela passera comme une lettre à la poste selon moi. Je rentre chez moi satisfait de ma journée, je peux enfin me préparer. Chose rapidement faite en somme à quelques détails prêts. Nerveux, je commence déjà à faire craquer ma nuque, je suis légèrement stressé et pourtant, je veux tout lui avouer, cette soirée ne sera rien qu’à nous et marquera, j’espère un tournant dans notre vie. Je ne veux plus la tromper et rendre officiel notre liaison. Je veux qu’elle puisse dire à ses amies que je suis son mec et non plus amant, je veux faire pareil de mon côté avec mes collègues et pourquoi pas narguer Andrea si on la croise. Chose, que je ne souhaite pas mais qui serait si jouissif dans un sens. Je pense que j’en remettrais une solide couche tout de même en lui disant que sa sœur arrive à faire une chose qu’Andrea n’a jamais réussi dans notre couple : me rendre heureux et fidèle !

Devant chez elle, je n’attends guère Timea qui rayonne à son arrivée en déesse grecque, je ne peux cacher mon admiration et mes yeux, ne cessent de se balader sur son corps couvert de blanc, le costume va bien avec la personne. C’est sexy à souhait et réellement pas vulgaire du tout, je devrai surveiller les nombreux mâles se soir qui vont se retourner sur elle. Hors de question qu’un homme s’approche de ma cavalière, je suis bien trop déterminé à passer sérieusement à l’action. Je lui souris et lève un sourcil faisant mine de pas avoir bien compris. « Cela te plait ? » A ses mots, je me doute bien que oui mais bon, ce soir, je joue le grand jeu. « Le Viking peut donc capturer la jolie déesse grecque ? » Le ton est à nouveau charmeur, tendre et un petit peu provocant tout de même.

Nous voilà ensemble dans la voiture, Timea me sourit lorsque je lui dis qu’elle m’a manqué, sa peau est douce, cette tenue pourrait bien devenir rapidement un fantasme et un petit supplément pour quelques jeux coquins auxquels nous nous pourrions nous adonner dès ce soir. La voiture garée, le frein à main placé, je remarque qu’elle va sortir d’elle-même, j’ai juste le temps de lui demander d’attendre car, je souhaite lui ouvrir la porte moi-même. Je sais qu’à force, elle va se poser des questions car mon comportement est différent de d’habitude. Je me sens blindé d’énergie, prêt à tout affronter sauf un refus de sa part. Elle m’a laissé faire, je l’aide à descendre de voiture et claque la portière non sans oublier de mettre l’alarme. Elle ne semble pas tellement aimer la décoration qui personnellement me fait rire, c’est kitch et à l’image d’Apollónia elle-même. Je ne réponds pas mais regarde ma cavalière avec un air légèrement amusé avant de redevenir sérieux d’un coup en pensant à mon objectif principal. Je dois encore la dérouter lorsque j’enlace nos doigts pour la première fois en public. C’est surprenant et non à la fois quand on sait ce que je souhaite lui faire comme déclaration. C’est assez évocateur pourtant non ? Je ne remarque pas tout de suite son inquiétude. Je ne le fais que lorsque nous avons enfin foulé le sol intérieur des bâtiments du jardin et récupéré une coupe de champagne. Je nous arrête et d’un mouvement élégant, je viens faire tinter nos verres. « A nous et à la plus charmante des déesses grecques. »  Le ton employé est légèrement enjôleur. Je joue le jeu, légèrement dans l’ambiance pour ma part en tout cas. Nous sommes obligés de saluer quelques têtes que nous connaissons tous les deux, ces quidams ont certainement déjà remarqué notre rapprochement, quelques palabres sont échangées, quelques sourires également. Nos doigts sont toujours enlacés, la coupe de champagne s’est à moitié vidée. Je commence à devenir impatient, j’entraine alors rapidement la jolie blonde avec moi dans un coin un peu plus éloigné. « Il faut que je te parle Timea. » Cette fois la corde vocale est plus sombre, je dépose ma coupe et me rapproche encore d’elle, mon regard se fond dans le sien. « Je dois te paraitre étrange ce soir mais, j’ai mes raisons. » A ce moment de mes aveux, je dois lui faire peur, je le sais et je ne lui laisse pas le temps de me répondre que j’enchaine déjà. « Cela fait un moment que je souhaite te dire ses mots là, que je veux faire ce que je m’apprête à faire, mais j’avais peur que tu fuies et c’est encore le cas-là en ce moment. » Ok, j’ai perdu de mon assurance d’un coup, ma voix est tremblante, je ne cesse pourtant de la regarder. « Je veux rendre notre relation officielle, qu’on forme un couple réellement et sans aller voir ailleurs. Le souhaites-tu toi aussi ? » Bon ok, une partie de ma déclaration est pour ma gueule, elle pourra sans doute me le reprocher. Mais voilà, je lui ai dit tout ce que j’ai sur le cœur hormis la phrase magique, celle qu’elle souhaite entendre mais j’ai déjà franchi un cap et j’ai encore plus vite que je ne l’aurais pensé. Si elle dit oui, on pourra affirmer que nous sommes ensemble dès ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loudtest.forumactif.com
 
Timea hallowwen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
loudtest :: Tout et rien :: Rp-
Sauter vers: