loudtest

Tout, rien, n'importe quoi en essais ... (-18)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vers l'infini et l'au delà -Héléna-

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: Vers l'infini et l'au delà -Héléna-   Mer 31 Oct - 18:00

Se rendre au palais royal est toujours un honneur pour un chevalier tel que moi et quand la reine vous confie une mission, vous vous devez de vous sentir enthousiaste afin de l’accomplir au mieux possible. C’est donc le genou gauche posé au sol, le droit plié à soixante-cinq degrés environ, la main droite sur le cœur et la gauche légèrement posée sur le pommeau de mon sabre que j’ai juré solennellement à sa majesté que nous triompherons nous sa garde en son nom. Ma voix a été lugubre comme à mon habitude avant de me retirer de la salle du trône et de partir vers le port de Londres où, j’étais parait-il déjà attendu. Cela peut paraitre bizarre pour ceux qui me connaissent de me voir aussi obéissant envers une reine. Ma dévotion va en général vers les rois mais sa majesté Victoria est un peu plus spéciale. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’elle est sanguinaire mais, presque. Par moment, je pense qu’elle est comme nous : une créature de la nuit.
 
Les claquements de sabots se sont arrêtés, c’est à pied que je finirai le trajet. Mon équidé n’est pas constitué pour aller plus loin. Chemins étroit, peuplé de badauds s’affairant sur les différents navires des lieux ne sont pas idéaux pour la plus belle conquête de l’homme. Un homme me guide en ne cessant de me parler, il me casse les pieds littéralement parlant, j’en arrive à bailler et à vouloir dormir. Pourtant, j’ai des choses importantes à mettre en place comme la sécurité des nobles sur le bateau. Ce dernier va naviguer sur des mers dites dangereuses et aux côtés d’hommes peu fréquentables.
 
Les talons battent les pavés, cela hurle, cela s’énerve et vocifère par la même occasion un langage peu chartrier. Le claquement d’un fouet se fait entendre non sur le cuir des prisonniers mais bien sur le bois d’une bite d’amarrage. Bruit encore plus terrifiant pour certains que de sentir leur chair meurtrie par la lanière sombre. Un homme vient me faire face, se présente comme le capitaine du navire dans lequel, je vais embarquer. Les présentations officiellement faites, il me dit qu’il est soulagé de faire le voyage en compagnie d’hommes armés car, il ne se sent pas à l’aise avec les prisonniers. Je pourrais le comprendre si, je ne m’en moquais royalement pas, tant qu’il me conduit à destination, sa vie m’importe peu. Il me prévient qu’il manque encore une personne à l’appel, une certaine Héléna Williams d’après son registre. Aux bruits que nous entendons, une chose me dit que nous allons bientôt être au complet rapidement puisqu’une calèche vient de s’arrêter à hauteur de mon cheval. Mes iris se sont posées sur elle, j’ai ressenti un truc que je n’avais jamais ressenti avant … une attirance que je ne pourrais expliquer. Je me tiens prêt, je ferai les présentations plus tard et je me garde le meilleur pour la fin avec cette personne.
 
Nous hissons les voiles, je regarde une dernière fois mes terres et les salue, rien ne me dit que nous reviendrons un jour de cette expédition. J’ai pris mes quartiers déjà et je peux enfin entamer les bonnes manières. Je commence par la plus basse classe de nobles, ceux qui ne sont que pour apparat, ceux qui m’intéresse le moins et qui ne sont qu’un peu de nourriture pour moi. Le temps passe assez rapidement et c’est éclairé d’une bougie que je me rends dans la cabine de la dernière arrivée, celle qui est selon quelques messes basses le plus beau parti du voyage. Le capitaine veut entrer avec moi, je le lui refuse, j’ai à parler avec Miss Williams en privé. Elle risque d’être la cible principale en cas d’abordage ou de rébellion. Deux coups successifs sont portés à l’épaisse planche de bois décoré de fleurs et des trois lions anglais.  « Miss Williams, c’est le Commandant Darcy ! » La voix est assurée et fière, j’aime ce titre honorifique que je possède pour ce voyage. Les bras croisés dans le dos je daigne attendre que la demoiselle vienne m’ouvrir pour les premières politesses d’usage comme le souhaite nos rangs et l’élégance anglaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loudtest.forumactif.com
 
Vers l'infini et l'au delà -Héléna-
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Feu à Volonté] Vers l'infini et l'au delà
» Feu- vers Multi-éléments (Pandawa 191)
» PHP vers API cassé ?
» Pouilly Fuissé Vers Cras 2006 Cordier
» Peut on utiliser la sortie haut parleurs vers une entrée micro/auxiliaire (aux in)?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
loudtest :: Tout et rien :: Rp-
Sauter vers: