loudtest

Tout, rien, n'importe quoi en essais ... (-18)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The headlights are coming - Josephine -

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 18/03/2018

MessageSujet: The headlights are coming - Josephine -   Jeu 3 Jan - 19:20

Je ne compte plus le nombre de jours et de nuits qui sont passés depuis que je suis enfermé ici. Les femmes sont passées tester ma vilité, les gardes voire mon état mental. Ce dernier n’est guère encourageant : je suis clairement en manque d’alcool, je tremble souvent, deviens assez agressif, violent même. Certaines maitresses qui auraient été tentée de s’attacher mes services l’ont appris à leur dépend. J’ai été violent dans mes actes, peu respectueux dans mes déclarations. Je m’en suis mordu les doigts par la suite. Ma couche n’a presque jamais été changée, ma fosse jamais nettoyée, mes excréments jamais évacués. Ma geôle a souvent pué la pisse et la merde sans que je ne le veuille. Cela n’a pas arrêté cette française qui m’a rendu visite, qui m’a sorti de ma cage pour m’amener dans sa pièce favorite afin que je lui serve d’animal de compagnie. Elle m’a toujours ordonné dans un vieux français de me mettre à genoux pour la doigter ou la lécher alors qu’elle écartait les cuisses une fois assise pour écrire. Ma langue passait de ses talons nus à sa chatte épilée à l’extrême en passant par un galbe de mollet assez fin. J’ai pu déjà m’occuper de son clitoris de manière buccale sans pour autant lui offrir la taille de ma verge. Elle l’a toujours refusée, argumentant qu’une révolutionnaire ne pouvait avoir un esclave. J’avoue que cela m’a toujours exaspéré comme citation. Maximilien avait sans doute lui aussi des vices alors sa sœur pourrait elle aussi en avoir. J’ai déjà pu gouter son intimité, à genoux alors qu’elle écrivait en partie la biographie d’Amok. Ma langue se laissait aller à des va et vient langoureux. Mes mains caressant son épiderme déjà légèrement électrisé par diverses sensations.
 
Je tourne en rond étant écœuré par l’odeur de mes excréments se transformant en engrais, la paillasse me servant de couche s’est assombrie par la saleté, rien n’a encore été nettoyé. Je suis aussi en manque, l’alcool m’a été interdit depuis quelques jour. Je tremble, sens la colère monter en moi. Un trio de garde approche, ils emmènent une esclave qui doit nettoyer mes latrines et la pièce en général, on m’avertit que je vais recevoir une visite. Je m’imagine déjà pouvoir tenter de m’enfuir pour prendre la direction du garde-manger afin de siffler tous les vins possibles. Ils doivent lire dans mes pensées puisqu’avant de pénétrer dans ma cellule, ils me font tourner le dos, je grogne, ils amorcent l’action de dégainer leur sabre et m’ordonnent de ne pas faire le con ! Le ton est menaçant, sombre, une chose en moi me fait obtempérer et passe mes bras à travers les barreaux, je peux sentir le fer mordre mes poignets, je soupire, grogne à nouveau, la sueur ruisselle sur mon front tandis que la pauvre femme s’active à rendre plus viable la geôle, je peux sentir l’eau de javel et un autre produit que je ne connais pas. L’odeur qui portait au cœur disparait petit à petit, je lance un regard sombre au garde le plus proche de moi tandis que les deux autres entourent la femme de ménage, ils la regardent d’une manière assez lubrique, elle va sans doute devenir leur jouet l’espace d’un instant plus tard dans la journée ou dans la nuit. « Qui aujourd’hui ? » Demandais-je vaguement au garde qui me surveille. Il ne me répond pas, détourne la tête pour faire mine qu’il n’a rien entendu. « Qui ? » Mon timbre est cette fois plus féroce, j’ai relevé les yeux pour le fixer à nouveau en lui posant ma question. Cela a attiré l’attention de l’un des deux autres, ils se rapproche de moi et me gifle du revers de la main en raillant « Une personne que ne mérite pas chien … » je soutiens son regard, je n’ai pas peur, plus rien ne me retient ici. Finalement celui qui avait daigné me répondre retient son camarade qui s’appétait de nouveau à lever la main sur moi. « Laisse-le ! Tu sais qu’elle va bientôt arriver ! » Son ton est formel, c’est lui le plus gradé des trois à n’en point douter. Je me demande toujours de qui ils parlent, qui est cette femme qui va venir s’amuser avec ma bite avant de me laisser croupir encore plus dans cette cellule. Le chef des trois se rapproche de moi, « Je vais te détacher ose faire quoique se soit de contraire et tu retourneras aux cellules communes si cela passe mal avec ta possible future maitresse. » Je peux entendre des menaces dans sa façon de me parler, je me laisse faire, obéis aux moindres ordres qu’il me donne y compris celui de me mettre à genoux et de baisser la tête pour l’arrivée de la jeune femme. Un parfait petit soumis en gros, le temps de leur présence après, je redeviendrai l’animal que je peu être au lit. Le duo finit par me laisser seul avec leur patron, ce dernier me remontre le fouet. Putain d’enfoiré qui est prêt à le faire claquer sur mon cuir.
 
Des bruits de pas résonnent, les talons claquent, ils doivent être deux ou trois encore. Voilà sans doute une personnalité importante qui vient se chercher un jouet. Cela cesse brusquement, je ne peux bouger la tête, je dois juste fixer le sol. Toutefois le parfum de la personne ne m’est pas inconnu. Et si … non, cela ne peut être elle … je secoue brièvement la tête, mon œil droit lance un regard bref sur le côté. J’ai pu apercevoir rapidement les jambes d’une femme, un sourire s’est dessiné sur mes lèvres, j’ai tellement passé de temps entre ses cuisses que je reconnais le galbe de ses mollets. « Bienvenue Madame ! » Oui c’est un peu ironique, la pièce est peu spacieuse et encore moins accueillante que ses appartements mais bon, je ne vais pas me plaindre car depuis que je suis devenu docile, j’ai une cellule pour moi seul. Je suis le seul en dehors des gardes à bientôt admirer ses courbes.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loudtest.forumactif.com
 
The headlights are coming - Josephine -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coming soon... SPACE HULK !!
» 1.13 is coming soon???
» The Coming Storm (OSG)
» WoW : Coming in November - Scourgewar
» présentation de la taupe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
loudtest :: Tout et rien :: Rp-
Sauter vers: